Education

Les enseignants encore en grève après l’échec des négociations avec le gouvernement

Les enseignants encore en grève après l’échec des négociations avec le gouvernement

(Niamey et les 2 jours) - Très récurrents, les mouvements de grève observés par les enseignants au Niger. Cela fait deux semaines que les syndicats des enseignants ont annoncé ce mouvement qui durera trois jours. Mais les négociations avec le gouvernement jusqu’à mardi soir n’ont pas abouti.

Les préoccupations des enseignants restent les mêmes, le respect des engagements pris par le gouvernement en décembre 2016 pour améliorer les conditions de vie des enseignants (arriérés de salaire des contractuels, la question du payement à terme échu des pécules ; la question du recrutement à la Fonction publique, la question de la revue de la grille salariale, etc.).

« Nous veillerons à ce que tous nos engagements, nous les accomplissions. Et lorsque nous ne pourrions pas le faire, nous leur donnerons les raisons à cet effet. A charge pour eux de faire ce que bon leur semble.», laisse entendre Mohamed Bazoum, au nom du gouvernement.

Une situation qui n’est pas du goût des parents d’élèves : « Considérant les propos va-t-en-guerre des deux parties, lesdits acteurs ont intérêt à trouver vite une solution durable aux maux qui minent l’école nigérienne, en reprenant les négociations.», fulmine El Hadj Buri Ousmane de l’association des parents d’élèves.

Le système éducatif nigérien est miné par d’énormes défis : faible taux d’alphabétisation (la durée moyenne de scolarisation est de 1,7 an selon les chiffres officiels), niveau bas des élèves, mauvaise qualification des enseignants.

Please publish modules in offcanvas position.