Education

Suite à une décision de justice, les enseignants chercheurs suspendent leur grève entamée depuis le 25 février

Suite à une décision de justice, les enseignants chercheurs suspendent leur grève entamée depuis le 25 février

(Niamey et les 2 jours) - La grève enclenchée par le Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (SNECS) depuis le 25 février dernier et ce, jusqu’au 20 mars 2020, a été jugée non conforme par le Tribunal de grande instance hors classe de Niamey.

Suite à cette décision prise le 04 mars 2020, le SNECS a levé son mot d’ordre de grève. Toutefois, « le BEN SNECS rassure ses militants que la lutte se poursuivra en prenant acte des vices de formes reprochées à son préavis de grève de 72heures an date du 19 février 2020 », précise le SNECS tout en rassurant ses membres qu’un nouveau préavis de grève sera incessamment déposé.

Par ces différents mouvements d’humeur entamés depuis le début de cette année et même en 2019, les enseignants chercheurs des universités publiques du Niger regroupés au sein du SNECS, exigent l'amendement de la loi du 06 mai 2019 en vue de la restauration des acquis démocratiques conformément à la constitution et aux traditions universitaires concernant l'autonomie et les libertés académiques. Ils revendiquent également, le règlement de leurs droits statutaires dont certains sont en souffrance depuis 2016.

Airtel App Niamey les 2 jours 800x200px

 

 


Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.