UEMOA

Burkina Faso : suspension de la grève dans les médias publics et le système de communication gouvernementale

Burkina Faso : suspension de la grève dans les médias publics et le système de communication gouvernementale

(Niamey et les 2 jours) - Le mot d’ordre de grève dans les médias publics et le système de la communication gouvernementale est suspendu depuis le 28 octobre, mais le débrayage pourrait reprendre à tout moment sans préavis, prévient le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (Synatic). L’organisation demande d’ailleurs au gouvernement de tenir ses engagements dans les meilleurs délais.

Le mouvement de grève de 4 jours, qui devait durer jusqu’au 29 octobre, n’est donc pas allé à son terme, à la faveur des négociations engagées avec le gouvernement. Le système de communication de l’Etat reprend un service normal après l’arrêt de travail dans les médias publics, le Service d’information du gouvernement (Sig) et les directions de la communication et de la presse ministérielle (Dcpm).

Parmi les revendications formulées, il y a l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel des médias publics, du Sig et des Dcpm ; la reconstitution de carrières des agents de la Communication et de la Culture ; le rétablissement des rémunérations injustement coupées depuis 2012 (frais de production, frais de pylônes, frais de verres correcteurs et autres primes) ; et l’arrêt des intimidations et des pressions sur les journalistes dans le traitement de l’information.

Please publish modules in offcanvas position.