UEMOA

Les obligations internationales émises par les Etats africains, ont reçu les faveurs des investisseurs à l'exception de celles de la Tunisie

Les obligations internationales émises par les Etats africains, ont reçu les faveurs des investisseurs à l'exception de celles de la Tunisie

(Niamey et les 2 jours) - A la date du 27 ooctobre 2017, les rendements des obligations émises par les Etats africains sur le marché international des capitaux, se sont presque tous affichées en recul, témoignant d'un intérêt prononcé des investisseurs pour ces produits financiers.

Plusieurs pays africains, même le Mozambique en délicatesse avec la communauté des investisseurs obligataires internationaux, ont vu le rendement sur leurs obligations baisser au cours de la semaine de reférence.

Le Cameroun, dont le taux de rendement est de 6,2% pour un taux d'intérêt initial de 9,75%, affiche une des meilleures performances. Mais les plus performants, restent le Nigéria et l'Afrique du sud, avec certaines de leurs obligations qui affichent des taux de rendement de 2,6%

Le seul pays à ne pas bénéficier de cette tendance positive est la Tunisie. Le rendement sur ses obligations a augmenté, signe que les investisseurs ne sont pas en confiance.

Toutefois, bien qu’en baisse, les obligations de la République du Congo et du Mozambique, restent celles qui affichent les plus mauvaises performances sur un plan global, avec des rendements largement supérieurs à leurs taux d'intérêts initiaux.

Idriss Linge

Please publish modules in offcanvas position.