UEMOA

La BOAD prévoit de lever 50 milliards FCFA par an pour le climat d’ici 2021, notamment au Togo

La BOAD prévoit de lever 50 milliards FCFA par an pour le climat d’ici 2021, notamment au Togo

(Niamey et les 2 jours) - 50 milliards FCFA (environ 90 millions $). D’ici 2021, c’est le montant que la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), institution basée à Lomé, envisage de mobiliser chaque année pour financer des projets liés au changement climatique, y compris la promotion des énergies renouvelables.

« Nous avons engagé diverses diligences visant à accroître le portefeuille de projets Climat susceptibles d’être soumis aux mécanismes financiers de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) auprès desquels nous sommes accrédités. L’objectif visé est de porter la mobilisation de ressources climat à 50 milliards FCFA par an d’ici 2021.», a déclaré Christian Adovèlandé, le Président de l’institution, dans une interview.

Selon le banquier Béninois, l’institution financière créditée d’un profil « Investment grade », peut se prévaloir des prémices de cette ambition.

Comme le précise Christian Adovèlandé, « les premiers résultats ont été obtenus en 2017, avec la mobilisation des ressources climat sous forme de don de 1,3 milliards FCFA auprès du Fonds pour l’Environnement mondial (FEM) en faveur de la promotion des énergies renouvelables au Togo ; 4,9 milliards FCFA auprès du Fonds pour l’adaptation (FA) en faveur de la promotion d’une agriculture climato-intelligente en Guinée Bissau ».

Les questions environnementales sont au centre des opérations de la BOAD depuis 2003. Rappelons qu’au mois de mars dernier, la Banque de financement du développement dans l’espace Uemoa, avait annoncé avoir franchi la barre des 5000 milliards de financement au profit des pays de la zone d’intégration.

Fiacre E. Kakpo

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.