UEMOA

Burkina Faso : l’autonomisation des femmes rurales grâce à la transformation du lait

Burkina Faso : l’autonomisation des femmes rurales grâce à la transformation du lait

(Niamey et les 2 jours) - Dans la commune de Dédougou au Burkina Faso, des femmes se sont investies dans la transformation du lait local. Elles dirigent une mini laiterie dénommée Soudou Kossam, l’appellation pour « lait du pays » en langue peule. Elles fabriquent du lait pasteurisé, du yaourt brassé, du yaourt étuvé, du fromage, de la crème et du beurre.

Selon une étude de l’Organisation néerlandaise de développement (SNV), la filière laitière peine à se développer au Burkina Faso. Alors qu’il a un potentiel de production estimé à 250 millions de litres de lait par an, le pays produit moins de 5% de cette quantité.

Vu les défis de la filière au Burkina Faso, la mini laiterie a été appuyée par cette organisation pour encourager l’industrialisation locale. Elle compte une quarantaine d’employés dont une équipe dirigeante de 9 femmes formées sur les techniques de collecte et de transformation, les mesures d’hygiène, le conditionnement et le transport du lait.

La commercialisation du lait à travers la mini-laiterie a permis d’améliorer durablement la rentabilité de la filière. En outre, elle a facilité l’inclusion économique des femmes rurales. En 2018, Soudou Kossam a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 60 000 euros.

Aïsha Moyouzame

Airtel App Niamey les 2 jours 800x200px

 

 


Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.