UEMOA

La Mauritanie a entamé les discussions pour formaliser son intégération à la CEDEAO

La Mauritanie a entamé les discussions pour formaliser son intégération à la CEDEAO

(Niamey et les 2 jours) - Devenu Etat-associé depuis août dernier, la Mauritanie, après 17 ans d’absence, veut désormais faire partie intégrante de la CEDEAO. La première session du Conseil d’Association CEDEAO-Mauritanie s’est ainsi tenue le 27 octobre dernier.

Y ont pris part, Robert Dussey, ministre togolais des Affaires Etrangères et président en exercice du Conseil des Ministres de la CEDEAO, Mme Naha Mint Hamdi Ould Mouknass, Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme de la Mauritanie, M. Isselkou Ahmed Izid Bih, chef de la diplomatie mauritanienne et M. Marcel de Souza, président de la Commission de la CEDEAO.

Il s’agissait pour les parties, de faire le point des besoins pour le démarrage effectif de l’accord d’association.

Avant même sa ratification, un accent particulier a été porté sur la mise en œuvre, par la Mauritanie, du Tarif Extérieur Commun (TEC) et du Schéma de Libéralisation des Echanges (SLE) de la CEDEAO. L’accélération des dispositions pour la mise en application de la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux afin de faciliter les échanges, a été également mise en avant.

La CEDEAO et la Mauritanie poursuivront les échanges et les travaux en vue de l’application complète de l’Accord d’Association.   

Cabinet Specialise Enquete

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.