UEMOA

Nigeria : la dévaluation du Naira, un risque pour la dette extérieure selon PwC

Nigeria : la dévaluation du Naira, un risque pour la dette extérieure selon PwC

(Niamey et les 2 jours) - Selon le cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers (PwC), une dévaluation du naira représente un risque majeur pour la viabilité de la dette extérieure du pays. Dans son dernier rapport sur le Nigeria, PwC, l'un des quatre grands cabinets de conseils au monde, a déclaré que le nouveau plan de refinancement du gouvernement fédéral devrait avoir un impact assez modeste sur la soutenabilité de la dette extérieure du géant africain.

« Bien que ce plan ne soit pas encore approuvé par l'Assemblée nationale, nous nous attendons à un impact modéré sur les indicateurs de la dette…Une dévaluation de la monnaie représente un risque important pour la viabilité de la dette extérieure. Cependant, ce risque est quelque peu compensé par la couverture fournie par la forte composition en devises des recettes publiques », indiquent les experts de PwC.

Conformément à sa stratégie de gestion de la dette publique, le gouvernement fédéral pour rééquilibrer son portefeuille associé (extérieur et intérieur), envisage de lever plus 3 milliards $ auprès des investisseurs étrangers. Une décision qui intervient dans un contexte assez particulier marqué par une pénurie accrue de dollars où les investisseurs demandent une dévaluation du naira.

Fiacre E. Kakpo

Please publish modules in offcanvas position.