UEMOA

Mali : Sidiki Sow propose de la farine d’insectes pour nourrir les volailles

Mali : Sidiki Sow propose de la farine d’insectes pour nourrir les volailles

(Niamey et les 2 jours) - Sidiki Sow (photo) est le fondateur de Protera Farms, une entreprise spécialisée dans la fabrication d’aliments pour animaux en Côte d’Ivoire. Cet entrepreneur originaire du Mali transforme les larves des mouches de type « soldats noirs » en farine, pour nourrir la volaille. Il utilise les déchets alimentaires pour nourrir les mouches et, à leur tour, les mouches produisent des larves qui sont transformées en farine.

Le procédé généralement utilisé pour obtenir de la farine à partir des larves de mouches est simple : une fois stérilisées, les larves sont séparées pour extraire l’huile. La pulpe sèche qui reste est ensuite broyée en farine.

La farine de mouches, riche en protéines, est utilisée comme alternative à la farine de poisson utilisée dans l’industrie de l’alimentation animale. Les insectes « fournissent une solution plus respectueuse de l’environnement et peuvent devenir plus abordables à mesure que l’industrie grandit. Par ailleurs, chaque tonne de farine de larves de mouches permet d’économiser une tonne de poisson », explique Sidiki Sow au Journal scientifique et technique du Mali.

Depuis sa création, Protera Farms a remporté plusieurs prix internationaux et est soutenu par le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) et l’incubateur Impact Hub. Ce soutien a contribué au développement des activités de son entreprise qui propose désormais, en plus de la farine de mouches, d’autres produits comme le biodiesel à partir de l’huile d’insectes.

Aïsha Moyouzame

Please publish modules in offcanvas position.