UEMOA

Burkina Faso: 25,1 millions $ du FMI pour financer les réformes

Burkina Faso: 25,1 millions $ du FMI pour financer les réformes

(Niamey et les 2 jours) - Le Burkina Faso bénéficiera d’un financement de 25,1 millions $ de la part du Fonds monétaire international (FMI), pour financer les réformes du gouvernement, a-t-on appris  d’un communiqué de l’institution, publié la semaine dernière.

Selon le communiqué, ce financement qui fait partie d’une facilité élargie de crédit (FEC) de 150, 3 millions $ accordée au Burkina Faso en mars dernier, vise à permettre au pays d’Afrique de l’Ouest d’accélérer les réformes visant à améliorer sa situation économique. Ceci devrait passer notamment par la « création d’un espace budgétaire pour les dépenses prioritaires en matière d’investissement de sécurité sociale et de sécurité par le biais d’une mobilisation accrue de recettes ».

« Malgré quelques améliorations ces dernières années, les indicateurs humains du Burkina Faso restent parmi les plus bas du monde et la pauvreté reste élevée.», a à cet effet déclaré Tao Zhang (photo), directeur adjoint du FMI, avant d’enjoindre les autorités burkinabè à « contenir la croissance de la masse salariale ».

Alors qu’il est l’un des pays membres du G5 Sahel, le gouvernement du pays des hommes intègres multiplie les actions pour financer son programme de développement, visant notamment à renforcer la présence de l’Etat dans les zones pauvres du pays en proie à l’insécurité, à l’insécurité alimentaire et au terrorisme.

Notons que le nouveau décaissement porte à 50,1 millions $, le total des décaissements effectué par le FMI au titre de la FEC accordée au pays.

Moutiou Adjibi Nourou

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.