Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
UEMOA

Burkina Faso : Roch Christian Kaboré déclaré vainqueur au premier tour de la présidentielle avec 57,87% des voix (CENI)

Burkina Faso : Roch Christian Kaboré déclaré vainqueur au premier tour de la présidentielle avec 57,87% des voix (CENI)

(Niamey et les 2 jours) - Les résultats provisoires de l’élection présidentielle au Burkina Faso proclamés, ce jeudi, par la CENI, donnent une large victoire au président sortant Roch Marc Christian Kaboré qui obtient 57,87% des suffrages exprimés au premier tour.

Le président sortant, Roch Marc Christian Kaboré (photo), a été déclaré vainqueur au premier tour de l’élection présidentielle au Burkina Faso avec 57,87% des suffrages exprimés, selon les résultats provisoires proclamés ce jeudi 26 novembre par la Commission électorale indépendante (CEI).

Le candidat du CDP (le parti de l’ancien président Blaise Compaoré), Eddie Komboïgo, arrive en deuxième position avec 15,48%. Zéphirin Diabré de l’UPC est troisième avec 12,46 %. Le taux de participation pour cette élection présidentielle tenue le 22 novembre dernier, et couplée avec les législatives, a été de 50,79% d’après la CENI.

Dans un message posté sur son compte Facebook après la proclamation de ces résultats provisoires, Roch Marc Christian Kaboré s’est réjoui de « cette victoire d’étape » qu’il attribue au « peuple burkinabè dans toutes ses composantes ».

« A titre personnel, je l’appréhende comme une marque de confiance que je reçois avec humilité, mais aussi avec engagement et détermination dans le combat que nous menons ensemble, pour un Burkina Faso de paix, de progrès, et de prospérité partagée pour tous les Burkinabè », a-t-il déclaré.

Avant la proclamation officielle des résultats ce jeudi, et alors que les tendances publiées la veille donnaient le président sortant largement en tête, Yacouba Isaac Zida, qui a été crédité de 1,52% de suffrages exprimés, a exprimé une certaine déception.

« J’aimerais bien pouvoir féliciter le candidat déclaré gagnant, mais je ne peux le faire, car ce serait aller contre mes valeurs de féliciter quelqu’un qui n’a pas gagné honnêtement », a-t-il estimé.

Du côté des candidats des partis signataires de l’accord politique de l’opposition, aucune réaction n’a encore été enregistrée, même si cela ne devrait pas tarder. Le 23 novembre dernier, ceux-ci avaient, en effet, menacé de rejeter les résultats de ces élections, dénonçant « la mauvaise organisation » du scrutin et « les cas de fraudes massives ».

Borgia Kobri

Lire aussi:

24/11/2020 - Burkina Faso : l'opposition menace de rejeter les résultats des élections

22/11/2020 - Burkina Faso : des scrutins présidentiel et législatif marqués par l’insécurité et les accusations de fraude

Please publish modules in offcanvas position.