UEMOA

Mauritanie : le FMI confirme la reprise économique du pays et prévoit un nouveau décaissement de 24 millions $

Mauritanie : le FMI confirme la reprise économique du pays et prévoit un nouveau décaissement de 24 millions $

(Niamey et les 2 jours) - A l’issue d’une mission qui a séjourné à Nouakchott, du 8 au 21 mars 2018, et dirigée par Eric Mottu, les services du Fonds monétaire international (FMI) et les autorités mauritaniennes ont conclu un accord préalable au niveau des services, en vue de conclure la première revue du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC).

Sous réserve de l’approbation de la direction générale et du conseil d'administration du FMI, la Mauritanie bénéficiera d’un second décaissement de 16,56 millions de Droits de tirage spéciaux (DTS), soit environ 24 millions $, à la suite de l’examen du dossier prévu en mai 2018.

Selon l’institution de Bretton Woods, la reprise économique en Mauritanie s’est confirmée avec une croissance estimée à 3-3,5 % en 2017 et 2018, et une inflation modérée à 2,3% en moyenne, en 2017.

Par ailleurs, les réserves internationales ont atteint 849 millions $ à fin 2017 (5,1 mois d’importations non extractives) et le budget a dégagé un solde primaire hors dons positif de 0,3% du PIB non extractif en 2017, poursuivant les efforts de consolidation entamés en 2015-16, suite à la baisse des cours des matières premières.

Le déficit du compte courant externe (hors importations du secteur extractif) a lui aussi baissé de 11% du PIB, en 2016, à 8% en 2017. L’endettement a ralenti, avec une dette extérieure qui s’est stabilisée à 72% du PIB.

« Dans ce contexte, le programme économique et financier des autorités est sur les rails et son exécution a été satisfaisante », estime le FMI. Ajoutant que « les perspectives économiques sont favorables, compte tenu notamment des cours soutenus des matières premières ainsi que des efforts de politiques économiques ».

L’institution relève toutefois qu’il « reste des défis considérables à relever pour assurer la stabilité macroéconomique, atteindre une croissance forte et inclusive qui crée des emplois et réduise la pauvreté, et améliorer l’environnement des affaires et la gouvernance économique ».

Pour rappel, c’est le 6 décembre 2017 que le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un accord triennal au titre de la FEC avec la Mauritanie, d'un montant de 115,92 millions de DTS, soit environ 163,9 millions $ ou 90% de la quote-part de la Mauritanie.

Cet accord permettra d’accompagner le programme de réformes économiques et financières du pays. Ceci contribuant à favoriser une croissance inclusive et diversifiée de l’économie mauritanienne afin d’améliorer le niveau de vie de la population, de maintenir la stabilité macroéconomique, de renforcer la viabilité de la dette, et de réduire la pauvreté.

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.