UEMOA

Les centres globaux de gestion et de supervision du réseau d’Orange à Abidjan et Dakar sont opérationnels

Les centres globaux de gestion et de supervision du réseau d’Orange à Abidjan et Dakar sont opérationnels

(Niamey et les 2 jours) - Le groupe télécoms Orange a inauguré officiellement ses centres globaux de gestion et de supervision de réseau d’Abidjan et de Dakar, le 24 novembre 2016. Ces deux centres, d’une valeur commune de près de 70 millions d’euros, permettront la mutualisation de l’activité d’exploitation de l’ensemble du cœur des réseaux et des plateformes de services des filiales Orange, en Afrique subsaharienne.

D’après Bruno Mettling, le directeur général adjoint du groupe Orange, en charge de la zone Afrique et Moyen-Orient, ces centres permettront au groupe français de contrôler et de superviser les réseaux 2G, 3G, 4G auxquels accèdent près de 53 millions d’abonnés sur téléphone mobile, dans neuf marchés. Il s'agit du Cameroun, la Centrafrique, la Côte d’Ivoire, le Niger, la République démocratique du Congo, le Sénégal, le Mali, la Guinée et la Guinée Bissau. La supervision du réseau se fera en continu, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Lors de l’annonce, en décembre 2015, de la construction des centres d’Abidjan et de Dakar, le groupe Orange avait indiqué que le chantier se ferait en mode Build, Operate and Tranfer (BOT). C’est-à-dire que les filiales supporteraient son coût de construction et l’exploiteraient ensuite pendant une période précise pour amortir l’investissement consenti par chacune. Puis, le centre serait transféré à l’une d’entre elles.

Muriel Edjo

Please publish modules in offcanvas position.