UEMOA

FAR Sénégal risque de perdre ses 15 % sur le pétrole de Sangomar dans les 6 prochains mois

FAR Sénégal risque de perdre ses 15 % sur le pétrole de Sangomar dans les 6 prochains mois

(Niamey et les 2 jours) - Au Sénégal, FAR se trouve dans une impasse concernant le pétrole de Sangomar. Elle n’a pas versé certains fonds liés au développement du projet. Malheureusement, si la situation se maintient au cours des six prochains mois, elle perdra ses 15 % de participations sur place.

FAR Sénégal, la filiale de l’australien FAR vient de recevoir de l’opérateur Woodside, une notification de défaut de paiement du dernier appel de fonds pour le développement du projet pétrolier offshore de Sangomar. Or, selon les dispositions du contrat qui lie les partenaires engagés, si une partie en défaut n’a pas rempli ses obligations financières dans un délai de 6 mois à compter de la date de notification du défaut, elle perd sa participation sans compensation.

Toujours selon les termes du contrat de partage de production, après l’éviction du partenaire qui s’est retrouvé dans l’incapacité de payer, les parties non défaillantes doivent payer les montants impayés de la partie défaillante au prorata de leurs participations. Par ailleurs, la partie défaillante n’assiste pas aux réunions du Comité opérationnel et ne vote pas pendant la période de défaillance.

Avec la redéfinition de la portée du projet pour l’adapter aux nouvelles réalités du marché, FAR a initié une opération de préservation de sa trésorerie et de réduction de coûts en attendant que les modifications sur les investissements dans le projet soient clarifiées. Au même moment, elle étudie la possibilité de vendre tout ou partie de sa participation sur Sangomar, qui est de 15 %.

L’impact de la crise du coronavirus, conjugué à celui du choc pétrolier a entraîné le licenciement de plusieurs centaines de travailleurs de FAR. Tous les cadres supérieurs et directeurs non exécutifs ont accepté une réduction de 20 % de leur salaire ou de leurs honoraires à compter du 1er juillet 2020. Le Conseil d’administration évaluera es effets de cette réduction de frais au moins chaque trimestre.

Le projet Sangomar entrera en service en 2023 avec un plateau quotidien de 100 000 barils par jour.

Lire aussi :

24/06/2020 - Senegal : face aux rumeurs de report, Woodside confirme le début de la production pétrolière pour 2023

01/05/2020 - Sénégal : FAR veut vendre tout ou partie de ses 15 % de parts dans le projet pétrolier de Sangomar

Please publish modules in offcanvas position.