UEMOA

Côte d’Ivoire : le secteur informel offre d’énormes opportunités de croissance pour les services financiers digitalisés (Microsave Consulting)

Côte d’Ivoire : le secteur informel offre d’énormes opportunités de croissance pour les services financiers digitalisés (Microsave Consulting)

(Niamey et les 2 jours) - Etant donné la taille du secteur informel en Côte d’Ivoire et sa contribution significative à l’économie, l’intégration et l’évolution du paiement marchand dans ce secteur pourrait avoir un impact démultiplié sur l’adoption globale des services financiers digitaux, estime la société internationale de conseil en inclusion financière, économique et sociale, Microsave Consulting (MSC).

En effet, dans une étude diagnostique sur les facteurs de succès des solutions de paiement marchand au moyen de portemonnaies électroniques menée en novembre 2017 auprès de certains marchands accepteurs, MSC révèle que seulement 5% des paiements sont réalisés via la solution marchande. Ce qui offre d’énormes possibilités de croissance pour les fournisseurs de services financiers digitaux. Et ce, d’autant plus que l’utilisation du cash dans les échanges pose des soucis évidents de sécurité.

Une solution aux problèmes liés à la gestion du cash
Selon l’étude de MSC, les marchands interrogés sont conscients des problèmes généralement associés à la gestion du cash, tels que les problèmes de monnaies, de fausses monnaies, de pertes et de vols d’argent pour ne citer que ceux-ci. La solution de paiement marchand vient donc à point nommé puisqu’elle propose une solution à ce problème à travers les paiements digitaux ou le rendu monnaie. 
Par ailleurs, cette tendance indique une opportunité de cibler les commerces du secteur informel encore peu touchés par les fournisseurs, avec l’offre actuelle de paiement marchand.

L’atout d’un secteur informel déjà fortement digitalisé
Pour Microsave Consulting, alors qu’une petite proportion de commerces a recours à la technologie et internet (32%) pour la gestion de leur activité, la possession personnelle d’appareils technologiques est élevée avec 90% qui possèdent un appareil technologique et un tiers un smartphone. Aussi dans un environnement local où le taux d’activité des comptes mobile money est en dessous de 35 %, près de la moitié des commerçants interrogées (45%) disposent d’un compte de mobile money actif. Ainsi, au regard des volumes de transactions et les opportunités commerciales reconnues dans ce secteur, MSC estime qu’il existe une opportunité d’élaborer un cas d’usage spécifiquement pour les micros et petites entreprises du secteur informel qui ont déjà adopté le service de transfert de personne à personne (P2P) sur mobile money à des fins commerciales.

32888 helix

Revoir la stratégie de segmentation du réseau et cibler les micros et petites entreprises
Selon Microsave, certaines actions spécifiques doivent être accomplies par les fournisseurs de services financiers digitalisés, s’ils souhaitent saisir les opportunités en termes d’adoption et d’utilisation du service, ainsi que les opportunités de rentabilisation de l’offre de paiement marchand. A cet effet, les fournisseurs pourraient revoir leur stratégie de segmentation du réseau et cibler les micros et petites entreprises. En s’appuyant sur l’utilisation des transferts de personne à personne à usage commercial, ils pourraient concevoir un produit à destination des commerces informels. Ce produit pourrait cibler le problème de monnaie, le besoin de sécurité, et l’accès aux services financiers.
En tout état de cause, Microsave fait remarquer que les avantages des solutions de paiement marchand sont nombreux. Il s’agit entre autres de : la digitalisation de milliards de transactions journalières ; le développement de solutions financières conçues pour les commerçants ; l’opportunité de revenus pour les fournisseurs de services financiers digitaux ; et la réduction des charges de gestion du réseau d’agents.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.