UEMOA

Covid-19 : au Togo, la BAD réaffecte 3 millions $ destinés aux agropoles à l’achat d’intrants pour 150 000 agriculteurs

Covid-19 : au Togo, la BAD réaffecte 3 millions $ destinés aux agropoles à l’achat d’intrants pour 150 000 agriculteurs

(Niamey et les 2 jours) - Au Togo, les agropoles viennent de perdre 3 millions $ au profit de 150 000 petits exploitants agricoles. Cette mesure de la BAD vise à lutter contre la crise alimentaire qui se profile à l’horizon, grâce à l’acquisition d’intrants agricoles pour les agriculteurs.

Craignant le risque de crise alimentaire que fait planer la persistance de la Covid-19 sur le Togo et ses voisins, la Banque africaine de développement (BAD) a décidé jeudi dernier de réaffecter une enveloppe de 3 millions $, destinée au projet des agropoles, à l’acquisition d’intrants agricoles.

Ces ressources allouées par le Fonds africain de développement (FAD), précédemment approuvées pour appuyer le Projet de transformation agroalimentaire du Togo (PTA-Togo) vont servir à l'achat d'engrais, de pesticides organiques et de semences pour environ 150 000 petits exploitants agricoles.

« L'utilisation de ces intrants devrait permettre d'augmenter la production de 12 700 tonnes de maïs, 18 000 tonnes de riz, 1 700 tonnes de graines de sésame et 2 200 tonnes de produits maraîchers », espère l’institution basée à Abidjan.

Alors que la Covid-19 persiste et a mis un coup d'arrêt à l’économie, la Banque panafricaine dit craindre une crise alimentaire similaire à celle de 2008, pour un pays fortement dépendant de l’extérieur et de son secteur agricole. Ledit secteur encore peu financé (environ 0,2% des crédits bancaires à l’économie) représente plus de 40 % du PIB et emploie près de 65 % de la population active. Si plusieurs initiatives ont été mises en place pour encourager la production, la transformation et la consommation locales, le Togo traîne encore une balance commerciale fortement déficitaire, avec une facture des importations alimentaires qui s’alourdit d’année en année.

« En plus de réduire les effets de la Covid-19 sur la sécurité alimentaire, l'opération d'achat d'intrants prévue contribuera à terme à augmenter la production et donc à réduire les importations de denrées alimentaires », a déclaré Martin Fregene, directeur du Département Agriculture et Agro-industrie à la BAD.

Fiacre E. Kakpo

Airtel App Niamey les 2 jours 800x200px

 

 


Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.