UEMOA

Côte d’Ivoire : 29,7 millions $ du Japon pour la construction du débarcadère et du marché central de Sassandra

Côte d’Ivoire : 29,7 millions $ du Japon pour la construction du débarcadère et du marché central de Sassandra

(Niamey et les 2 jours) - Le gouvernement japonais a, par le biais de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), octroyé un financement d’un montant total de 16,5 milliards FCFA (environ 29,7 millions $) à la Côte d’Ivoire. Cet investissement a été fait en faveur du financement du projet d’aménagement du site du débarcadère et de construction du marché central pour le développement de la zone commerciale de la commune de Sassandra, une ville du sud-ouest de la Côte d’Ivoire.

En effet, selon le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, le gouvernement japonais avait auparavant accordé 15 milliards FCFA (environ 27 millions $) à la Côte d’Ivoire, mais face aux difficultés majeures liées à l’exploitation du site de construction du marché, qui se sont présentées au démarrage des travaux, le donateur s’est vu dans l’obligation d’accorder une aide supplémentaire de 1,5 milliard FCFA au pays.

De ce fait donc, un nouvel accord de financement a donc été signé entre le ministre Adama Koné et le représentant de la JICA, Limura Tsutomu, le 19 octobre dernier.

Ainsi, ce projet vise, entre autres, à exploiter davantage les ressources halieutiques pêchées avec plus de valeur ajoutée en faveur des pêcheurs artisanaux, à développer la zone marquée comme centre commercial régional au profit des habitants aux alentours et d’améliorer le cadre de vie de la population pour lutter contre la pauvreté.

Par ailleurs, le ministre a insisté sur le fait que tout soit mis en œuvre afin que les conséquences de ces difficultés sur la durée du projet, dont la fin des travaux était prévue pour décembre 2020, soient les moindres possibles. Il a également rassuré sur le fait que « le ministère de l’Economie et des Finances ne ménagera aucun effort en vue de faciliter les procédures de décaissements ».

Quant à M. Limura Tsutomu, il a signifié que grâce à ce nouvel accord, les travaux qui restent seront davantage accélérés pour que le marché central soit mis en service avant mars 2019.

« Ce don complémentaire constitue donc une exception des exceptions de la modalité de coopération japonaise grâce à la meilleure compréhension des contribuables japonais », a-t-il ajouté.

Pour rappel, les travaux de démarrage du débarcadère et de construction du marché central ont débuté en mars 2017.

Flore Kacou

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.