UEMOA

La multinationale suisse Novartis, expérimente un nouveau médicament contre le paludisme au Mali

La multinationale suisse Novartis, expérimente un nouveau médicament contre le paludisme au Mali

(Niamey et les 2 jours) - La multinationale suisse Novartis, spécialisée dans les produits pharmaceutiques expérimente au Mali, une nouvelle pilule curative sur des patients atteints de paludisme, a-t-on appris le 21 août dernier de ses responsables.

Le médicament expérimental dénommé KAF156 est administré en combinaison avec un autre traitement. Dans les prochains mois, ce sont près de 500 enfants et adultes de 9 pays d’Afrique et d’Asie qui expérimenteront ce nouveau traitement. La phase de commercialisation était prévue au-delà de 2021, mais il n’est pas exclu qu’elle débute plus tôt.

Cette recherche sur le nouveau médicament survient au moment où des souches de plasmodium (germe à l’origine du paludisme) résistantes à l’Artemisinin, le médicament le plus efficace de Novartis contre le paludisme, sont apparues dans cinq pays asiatiques et menacent d’atteindre l’Afrique.

 « Le fait d’avoir des parasites qui résistent déjà à nos médicaments est un souci. Nous devons anticiper et résoudre cela, avant d’en arriver à un stade où, nous perdons l’efficacité de nos produits, en raison d’une résistance présentée à une large échelle » a fait savoir Vas Narasimhan, le responsable du département "médicaments" au sein du groupe qui a son siège à Bâle. 

Au-delà des préoccupations de santé publique, le groupe ne veut surtout pas perdre des revenus sur un marché où la situation endémique du paludisme pousse à une prise de traitement quasi-permanente. 

Chamberline Moko

Please publish modules in offcanvas position.