UEMOA

Guinée-Bissau: Cajutel veut déployer un réseau Internet haut débit financé via une levée de fonds en monnaie virtuelle

Guinée-Bissau: Cajutel veut déployer un réseau Internet haut débit financé via une levée de fonds en monnaie virtuelle

(Niamey et les 2 jours) - Le fournisseur d’accès à Internet (Fai) Suisse Cajutel, veut déployer un réseau Internet haut débit alimenté à l’énergie solaire à travers la Guinée-Bissau et dans les pays voisins. La compagnie compte financer ce projet d’envergure à travers une levée de fonds en monnaie virtuelle, l’Ether. Elle envisage d’émettre 720 000 jetons et 60 000 actions supplémentaires pour régler les primes et les frais de publicité. Un million de jetons sera conservé par les actionnaires existants. En tout, 1,78 million de jetons seront en circulation. Chacun représentera une part de la société et des droits de vote de même valeur.

En construisant un réseau Internet haut débit de pointe alimenté à l’énergie solaire, Cajutel s’est donné pour objectif de devenir un Fai de référence dans la région qui fournira aux populations un accès à des services Internet de haute qualité à des prix abordables. Bien que la Guinée-Bissau compte 1,2 million d’abonnés à la téléphonie mobile, qui peuvent accéder à l’Internet haut débit grâce à la 4G de MTN et d’Orange, le nombre de ligne Internet fixe haut débit n’est que de 4 844. La société voudrait réduire les frais de souscription mensuelle de 60 dollars US à 9 dollars US.

Cajutel estime qu’avec ce réseau Internet alimenté à l’énergie solaire, elle réduira non seulement sa dépendance à l’énergie électrique qui nuit souvent à la disponibilité du service et aux revenus, réduira ses coûts en n’utilisant pas de carburant pour les faire fonctionner lorsque l’énergie électrique fait défaut, gagnera donc au final sur les frais de maintenance. Cajutel voudrait que son réseau Internet atteigne également les zones rurales.

Please publish modules in offcanvas position.