Politique

Les conséquences sécuritaires de la crise malienne sont évidentes selon le président Issoufou Mahamadou

Les conséquences sécuritaires de la crise malienne sont évidentes selon le président Issoufou Mahamadou

(Niamey et les 2 jours) - Un sommet extraordinaire des chefs d’états et de gouvernement de la CEDEAO s’est tenu ce jeudi 20 août 2020. Consacré au coup d’État qui a lieu deux jours plus tôt, le mardi 18 août au Mali, il a été présidé par Issoufou Mahamadou, président en exercice de la CEDEAO.

Dans son discours introductif, le chef d’État nigérien a rappelé le contexte sécuritaire particulièrement difficile pour la région en général et pour le Mali en particulier dans lequel intervenait ce coup de force. « Nous allons engager des discussions avec les responsables de la junte militaire pour leur porter le message de notre communauté et leur faire comprendre que le temps des prises de pouvoirs par la force est révolu dans notre sous-région », a poursuivi le président Issoufou Mahamadou.

Il est ensuite revenu sur les efforts diplomatiques qui ont été entrepris par la communauté sous-régionale pour régler la crise malienne et assurée au peuple malien que la CEDEAO prendra des mesures pour un retour à l’ordre institutionnel.

Rappelons que les pays de l’institution sous régional ont fermé leurs frontières et suspendu toutes transactions commerciales et économiques avec le Mali. Un embargo a été également adopté sur tous les produits sauf ceux de première nécessité, les médicaments, le carburant et l’électricité.

Lire aussi:

Le Niger ferme toutes ses frontières et suspend toutes ses transactions économiques avec le Mali

Please publish modules in offcanvas position.