UEMOA

Burkina Faso : une première évaluation de la viabilité du gisement Nabanga attendue cette année

Burkina Faso : une première évaluation de la viabilité du gisement Nabanga attendue cette année

(Niamey et les 2 jours) - La compagnie canadienne SEMAFO prévoit de terminer au troisième trimestre 2019 l’évaluation économique préliminaire (PEA) du gisement aurifère Nabanga, situé à 125 km au sud-ouest de sa mine Boungou, au Burkina Faso.

Cela fait suite à la publication, cette semaine, d’une mise à jour des ressources minérales inférées du gisement qui contiendrait désormais 840 000 onces d’or, en hausse de 42% par rapport à la précédente estimation.

Parallèlement à la réalisation de la PEA, un programme d’exploration sera, apprend-on, entrepris pour élargir la ressource du gisement.

Alors qu’elle exploite déjà au Burkina Faso les projets Mana et Boungou, qui devraient produire plus de 400 000 onces d’or à partir de 2019, SEMAFO s’active depuis un moment sur l’exploration de ses autres actifs dans le pays. Elle a récemment publié une estimation de ressources pour son prospect Bantou et proposé de prendre le contrôle total de Savary Gold, compagnie qui détient dans le pays le projet Karankasso.

Louis-Nino Kansoun

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.