UEMOA

Sénégal: l'élection présidentielle du 24 février 2019 se déroulera sans deux principaux acteurs de l'opposition

Sénégal: l'élection présidentielle du 24 février 2019 se déroulera sans deux principaux acteurs de l'opposition

(Niamey et les 2 jours) - Le Conseil Constitutionnel sénégalais a publié dimanche 20 janvier 2019 la liste définitive des cinq candidats autorisiés à prendre part à l’élection présidentielle du 24 février prochain.

L’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall (photo), et l’ancien ministre et fils de l’ex-président du pays, Karim Wade, sont définitivement écartés. Ces deux derniers sont perçus comme une opposition sérieuse au président Macky Sall qui se représente pour un autre mandat.

Outre le président sortant, les électeurs sénégalais devront aussi choisir entre le député Ousmane Sonko, ancien haut fonctionnaire et figure montante de l’opposition, l’ex-Premier ministre Idrissa Seck, Madické Niang, un candidat qu'on juge proche de l’ancien président Abdoulaye Wade, et El Hadji Sall, candidat du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR).

Malick Gackou, un autre leader politique qui avait déposé un recours devant le conseil constitutionnel après la publication des listes provisoires de candidats, n'a toujours pas été retenu dans la liste définitive. Dans un communiqué publié par des médias sénégalais, il a promis une confrontation politique contre ce qu'il appelle le régime de Macky Sall.

De nombreuses voix se sont élevées pour contester les décisions du conseil constitutionnel. L'évolution et le résultat de ces élections seront suivi avec une attention particulière. Le Sénégal est une des niches de croissance économique, selon plusieurs rapports concordants, et les investisseurs de tous les segments, attendent de voir ce qui va s'y passer.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.