UEMOA

Qui finance les infrastructures en Afrique?

Qui finance les infrastructures en Afrique?

(Niamey et les 2 jours) - Le dernier rapport annuel du Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA), intitulé « Tendances du financement des infrastructures en Afrique 2016 », montre que les engagements en matière de développement des infrastructures en Afrique ont reculé à 62,5 milliards $ en 2016, contre 78,9 milliards $ en 2015.

Cette huitième édition a levé le voile sur les différentes sources et l’impact du financement sur le développement des infrastructures en Afrique, tout en identifiant de nouvelles opportunités de mobilisation des ressources.

De ce rapport, il ressort que les dotations allouées aux infrastructures par les budgets nationaux en Afrique se sont élevées à 26,3 milliards $ en 2016, en hausse de 9,6% par rapport aux 24 milliards $ enregistrés en 2015.

L’apport chinois au développement des infrastructures sur le continent a beaucoup varié, après avoir atteint son niveau record en 2015 (20,9 milliards $). De 3,1 milliards $ en 2014, les investissements chinois sont passés à  6,4 milliards $ en 2016. De façon plus étendue, entre 2011 et 2016, l'investissement chinois est resté en moyenne dans le sillage des 12 milliards $.

Les pays et institutions membres de l’ICA (G8, Banque mondiale, la Commission européenne (CE), la Banque européenne d'investissement (BEI), la Bad, etc.), étaient également actifs. Les décaissements réalisés par ces membres, en 2016, se sont établis à 13,4 milliards $, soit une hausse de 6% par rapport aux 12,6 milliards $ de l’année précédente. Ce montant est le plus élevé jamais enregistré pour les membres de l’ICA.

On note également que les membres du Groupe de Coordination des Fonds arabes (ACG) ont engagé 5,5 milliards $ en 2016 au profit du développement des infrastructures en Afrique, une augmentation par rapport à l’année 2015 (4,4 milliards $) et 2014 (3,5 milliards $).

Ensuite, comme l’indique le rapport, si l'on tient compte de la participation du secteur privé, la valeur des projets à la clôture financière en 2016, s'élevait à 3,6 milliards $, dont 2,6 milliards $ de capitaux privés. Il s'agit là d'une forte baisse comparativement aux capitaux privés enregistrés en 2015 (7,4 milliards $) et en 2014 (5,1 milliards $).

Fiacre E. Kakpo

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.