UEMOA

Bénin : le port de Cotonou choisit le chinois CHEC pour la réalisation de l'étude géotechnique, en vue de son extension

Bénin : le port de Cotonou choisit le chinois CHEC pour la réalisation de l'étude géotechnique, en vue de son extension

(Niamey et les 2 jours) - La société chinoise China Harbour Engineering Company (CHEC) a été retenue pour effectuer les travaux d'investigation géotechnique au port autonome de Cotonou (PAC), en vue de la modernisation de l'infrastructure, a rapporté lundi le quotidien béninois La Nation.

Un contrat, à cet effet, a été signé vendredi dernier à Cotonou, entre le directeur général du PAC, Joris Thys, et le manager général de CHEC, Cheng Fangli.

Sur le terrain, les travaux d'investigation géotechnique, consisteront notamment à la réalisation de 40 forages et essais SPT (Standard Penetration Test) sur mer et sur terre afin d'en extraire une cartographie détaillée du sous-sol, ainsi que leurs caractéristiques physiques de la zone du Terminal et du projet d'accès centralisé.

« Les résultats de ces travaux permettront de disposer de données techniques pour la construction dudit Terminal aux conditions du sous-sol et de déterminer l'accès centralisé adapté », rapporte le journal.

Selon le plan directeur du port, la modernisation de la plateforme intégrera la création d’un nouveau terminal pour marchandise (vrac, cargo, etc.), mais aussi le déplacement de la traverse actuelle vers l’Est. Joris Thys estime que ces efforts d’agrandissement du PAC permettront de passer de 526 000 à 800 000 conteneurs équivalents vingt pieds (EVP) d’ici à 2025.

Rappelons que les activités du port participent à 90 % des échanges commerciaux et jusqu'à 60 % du PIB du Benin. Le PAC contribue également de manière importante à la mobilisation des recettes douanières (entre 80 % et 85 %), et aux recettes fiscales (entre 45 % et 50 %). 

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.