UEMOA

Mali : des journalistes formés sur l’enrichissement illicite et la corruption

Mali : des journalistes formés sur l’enrichissement illicite et la corruption

 (Niamey et les 2 jours) - L’Office central de la lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI), composée de membres de la société civile, du secteur privé et de l’administration publique, a organisé à Bamako un atelier de formation des journalistes sur la corruption et l’enrichissement illicite. C’est ce que rapporte Info Matin.

L’atelier, dont l’objectif était d’outiller les journalistes sur les missions de l’OCLEI, leur a permis de « comprendre les procédures de déclaration des biens des agents de l’Etat et celles de pénalisation, en cas d’enrichissement illicite. Cet atelier marque le lancement d’une série de formation d’échanges entre des partenaires sur le plan juridique national de la lutte contre la corruption au Mali », explique le site d’information.

La problématique de la corruption et de l’enrichissement illicite est en effet fondamentale pour l’efficacité de l’action administrative. « L’argent public est au cœur de l’État de droit et de la démocratie. La collecte et l’utilisation des fonds publics respectent les principes de l’État de droit, la légalité, la transparence, le contrôle démocratique et la responsabilité. Les institutions de l’Etat, gardiennes de ce bien commun, ont chacune leurs missions et responsabilités dans sa préservation et son usage pour le bien de tous », rappelle Amadou Malle, l’un des formateurs.

Plusieurs modules ont animé les échanges, notamment sur les procédures de déclaration des biens, le fondement juridique de la lutte contre la corruption, et les contextes de la promulgation de la loi portant lutte contre l’enrichissement illicite au Mali.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.