UEMOA

Le Bénin veut se doter d'une cour spéciale de « répression des infractions économiques et du terrorisme »

Le Bénin veut se doter d'une cour spéciale de « répression des infractions économiques et du terrorisme »

(Niamey et les 2 jours) - L’Etat béninois envisage de créer une juridiction spéciale pour réprimer les infractions économiques ainsi que le terrorisme a indiqué mercredi, l’agence de presse Xinhua de sources officielles.

Selon les informations révélées, la nouvelle cour devrait traiter des crimes de terrorisme, des délits ou crimes économiques ainsi que du trafic de stupéfiants et d’autres infractions connexes. D’après les propos du ministre béninois de la justice, Joseph Djogbénou (photo), la création de cette cour vient à point nommé, pour combler un vide dans une organisation juridique béninoise qui n’est pour l’instant pas encore totalement outillée pour traiter ces deux types de crimes.

« Le code pénal prévoit les infractions en ce qui concerne le crime du terrorisme […]. Si cela survenait, les juridictions ont les outils nécessaires pour réprimer, mais c'est l'institution que nous n'avions pas.», a déclaré le garde des sceaux béninois.

L’examen de la nouvelle proposition de loi par le Parlement, a commencé mardi dans la capitale Porto-Novo. La nouvelle juridiction devrait être composée d’un président et de quatre assesseurs nommés par décret présidentiel.

L’introduction de cette nouvelle loi par l’Etat béninois, intervient dans un contexte de réformes économiques et d’une atmosphère d’insécurité dans la sous-région, causée notamment par les actions de groupes terroristes tels que Boko-Haram, au Nigéria, Niger et Burkina-Faso voisins.

Moutiou AdjibiNourou

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.