UEMOA

Chemin de fer Lomé-Cinkassé : le Togo courtise les investisseurs chinois

Chemin de fer Lomé-Cinkassé : le Togo courtise les investisseurs chinois

(Niamey et les 2 jours) - Connecter le sud au nord par une infrastructure ferroviaire de qualité, c’est le défi que veulent relever les autorités togolaises, avec la construction du chemin de fer Lomé-Cinkassé, à la frontière avec le Burkina Faso.

Le président Faure Gnassingbé (photo) a effectué une visite de prospection la semaine dernière, à Shangaï en République populaire de Chine, où il a tenu plusieurs rencontres avec de potentiels investisseurs en vue de la concrétisation de ce projet phare du Plan national de développement (PND 2018-2022), rapporte Chine Magazine.

Le Chemin de fer Lomé-Cinkassé, qui sera long de près de 700 km, vise non seulement à soutenir le développement et la croissance de l’économie togolaise, mais aussi à stimuler le commerce transfrontalier et la croissance des économies de l’hinterland.

Confié à la holding d’Etat Togo Invest, le projet, dont les études de préfaisabilité ont déjà été effectuées, va aussi permettre de développer des systèmes logistiques efficaces et efficients autour du port et de la ligne de chemin de fer, d’accélérer le transport conteneurisé vers les pays du Sahel, et de créer plusieurs emplois.

Selon un diagnostic du PND, « le réseau ferroviaire togolais n’a pas connu de réhabilitation significative. Ce qui fait qu’il n’y a plus de train de voyageurs depuis le milieu des années 90, et ce réseau n’est utilisé depuis 2013 que sur 40 km environ (section Tabligbo-Dalavé) uniquement pour des transports de clinker et de minerais (environ 400 000 tonnes par an) ».
Romuald Ngueyap

Lire aussi :
Le Togo va bénéficier du soutien du Japon dans le développement du port de Lomé

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.