UEMOA

Le Togo débute l’année 2018 sur une modeste performance pour sa toute première émission de Bons Assimilables du Trésor

Le Togo débute l’année 2018 sur une modeste performance pour sa toute première émission de Bons Assimilables du Trésor

(Niamey et les 2 jours) - Le Togo a débuté 2018 sur une modeste expérience sur le marché obligataire de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Pour sa première sollicitation de 15 milliards de FCFA ayant une maturité d’un an, le pays n’a reçu que 5,13 milliards de FCFA de la part des investisseurs. Cela représente un taux de souscription de seulement 34,21%.

C’est une performance assez faible, en comparaison aux deux dernières opérations de même nature effectuées par le Togo en novembre 2017 et qui avait été souscrites à hauteur d’une moyenne de 101%. On note aussi que le taux d’intérêt servi par les investisseurs a été de 6,7%, contre 6,31% pour la dernière émission de BAT togolais.

Par ailleurs, on note aussi, que le taux servi au Togo est le plus élevé des 13 derniers bons assimilables du trésor à un an, émis par les pays membres de l’UEMOA. Aucune raison officielle de cette baisse de performance n’a été donnée au terme de l’opération. On peut simplement rappeler que le Togo traverse une période difficile, marqué par des revendications socio-politiques qui se répètent. Il n’est pas exclu, que ce climat de tension fasse peur aux investisseurs.

Please publish modules in offcanvas position.