UEMOA

La Mauritanie touchée à son tour par de graves inondations

La Mauritanie touchée à son tour par de graves inondations

(Niamey et les 2 jours) - Depuis plus d’une semaine, l’est de la Mauritanie est touché par de graves inondations qui ont déjà causé la mort de 3 enfants et plus de 2000 sans-abris. Le président Mohamed Ould El-Ghazaouani s’est rendu sur les lieux et promet une aide aux sinistrés. Les inondations ont déjà causé la mort de plus de 200 personnes dans de nombreux pays africains.

Après Nouakchott, c’est au tour des villes de la région de Hodh Ech Chargui d’avoir les pieds dans l’eau suite aux pluies diluviennes qui s’abattent depuis une dizaine de jours sur la Mauritanie. On compte déjà 3 enfants décédés, une centaine de maisons détruites et plus de 2000 personnes sans-abris dans la région. Le pays avait déjà enregistré 6 morts dans la partie nord suites aux innondations.

Le Président Mauritanien Mohamed Ould El-Ghazaouani a effectué une visite jeudi et vendredi dans la ville de Bassiknou pour constater l’ampleur des dégâts. Il a ordonné la distribution gratuite de terrains aux sans-abris, et a annoncé un projet de construction routière pour faciliter l’accès des zones touchées par les inondations.

Depuis le mois d’août, plusieurs pays africains sont sous la menace des pluies torrentielles. Le Soudan a enregistré 103 morts et plus de 100 000 habitations ravagées par les pluies. Dans 11 pays d’Afrique centrale et de l’Ouest parmi lesquels le Niger, le Sénégal, le Cameroun, le Nigéria ou le Tchad, on compte 760 000 sinistrés et plus de 110 morts.

Selon les prévisions du Bureau de la coordination des affaires humanitaires en Afrique, les pertes humaines et matérielles de cette année pourraient dépasser les chiffres de 2019.

Aïsha Moyouzame


Please publish modules in offcanvas position.