UEMOA

Côte d’Ivoire: les fortes pluies pourraient faire baisser le rendement des plantations de cacao

Côte d’Ivoire: les fortes pluies pourraient faire baisser le rendement des plantations de cacao

(Niamey et les 2 jours) - Alors que les producteurs ivoiriens de cacao tablaient il y a encore une semaine, sur une récolte abondante d’octobre 2018 à mars 2019, de fortes précipitations dans les régions productrices pourraient changer la donne.   

Selon les détails relayés par Reuters, les producteurs se disent satisfaits du nombre de gousses sur les arbres, mais craignent que les pluies n’entraînent la pourriture brune des cabosses et empêchent les premières fèves de cacao de sécher complètement.

« Beaucoup d'agriculteurs devraient commencer la récolte la semaine prochaine mais nous craignons que les pousses ne sèchent parce que la zone est très humide. Nous avons vu de la pourriture brune sur certains arbres, mais rien de grave pour le moment.», explique Sébastien Dechi, un producteur de la région d’Agboville, dans le Sud du pays.

La région occidentale de Man est la plus touchée avec des précipitations de 87,7 mm la semaine dernière, soit 49,5 mm au-dessus de la moyenne quinquennale. Alors que la région du Centre-Ouest de Daloa, qui produit un quart de la production ivoirienne, a reçu 45 mm soit 15 mm de plus que la moyenne.

Rappelons que la filière est déjà menacée par la maladie des pousses gonflées qui a vu le Conseil Café-Cacao (CCC) initier un programme pour déraciner 300 000 hectares d’arbres infectés au cours des trois prochaines années dans un effort pour limiter la propagation de l’épidémie.

La saison dernière, le premier producteur mondial de cacao a produit environ 2 millions de tonnes de la fève dont 60% provient du Sud et de l’Ouest, selon le CCC.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.