UEMOA

Bénin : suspension de la directrice générale du Conseil national des chargeurs pour mauvaise gouvernance

Bénin : suspension de la directrice générale du Conseil national des chargeurs pour mauvaise gouvernance

(Niamey et les 2 jours) - Elle aura fait moins de six mois à la tête du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB). Alimatou Badarou a été suspendue de ces fonctions le mardi 10 mars 2020.

Selon l’arrêté ministériel de suspension du ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey, il lui est reproché les faits de « mauvaise gouvernance et refus d’obéissance hiérarchique ».

L’intérim de la fonction est désormais assuré par Codjo Gauthier Ablet, ingénieur statisticien, économiste, cumulativement avec ses fonctions actuelles de directeur de la prospective, de la promotion des transports et de l’assistance aux chargeurs.

Alimatou Badarou (photo), nommée le 31 octobre 2019, semblait pourtant avoir le profil du poste. Personnalité politique au Bénin, elle est titulaire d’un diplôme supérieur d’audit et de finances obtenu après un cursus entre l’institut International de management (IIM) et à l’ENACO, la première école de commerce à distance en France.

Structure très stratégique dans l’économie béninoise, le CNCB, créé le 25 mai 1983, est un établissement public à caractère professionnel disposant d’une autonomie financière. Ses principales missions sont axées sur la défense des intérêts des chargeurs, la promotion de la chaîne de transport, la formation des chargeurs, cadres et agents des entreprises portuaires et para portuaires et l’information des opérateurs économiques. A ce jour, près de 90 % des échanges commerciaux du Bénin sont faits par le biais du secteur portuaire.

Romuald  Ngueyap

Airtel App Niamey les 2 jours 800x200px

 

 


Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.