UEMOA

Avec 145 milliards $ en 2016, l’aide publique au développement en provenance des pays de l’OCDE atteint son niveau le plus élevé

Avec 145 milliards $ en 2016, l’aide publique au développement en provenance des pays de l’OCDE atteint son niveau le plus élevé

(Niamey et les 2 jours) - L’aide publique au développement (APD) en provenance des pays membres de l’OCDE a atteint un montant total de 145,7 milliards $ en 2016, selon les données définitives rendues publiques par l’institution.

Ce niveau d’aide publique jamais atteint auparavant de la part de l’OCDE, représente une augmentation de 10,7 % en termes réels par rapport à 2015. Ce chiffre a été également revu à la hausse par rapport au montant provisoire de 142,6 milliards $ publié en avril 2017, après transmission par les pays de données plus exhaustives et précises que celles précédemment disponibles.

Sur ce total, 16 milliards $ ont été affectés à l’accueil et au traitement des dossiers des réfugiés au sein des pays, contre 12 milliards $ en 2015. Ce montant ne tient toutefois pas compte des coûts des réfugiés dans les pays donateurs.

D’un autre côté, ce sont 43,1 milliards $ qui ont été alloués au groupe des pays considérés comme les moins développés, soit une hausse de 0,5 % en termes réels par rapport à 2015. L’Afrique subsaharienne a, quant à elle, bénéficier d’un montant global de 41,8 milliards $, en baisse de 1,5% par rapport à 2015.

Au nombre des pays donateurs, les Etats-Unis se classent en tête avec 34,4 milliards $ contre 30,9 milliards $ en 2015 (+9,6%). Suivis par l’Allemagne qui effectue une forte progression de 37% en octroyant 24,7 milliards $ en 2016 contre 17,9 milliards $ en 2015. Vient ensuite le Royaume Uni (18 milliards $), le Japon (10,4 milliards $), et la France (9,6 milliards $).

Il importe de relever que l’aide publique au développement nette totale en tant que part du revenu national brut des pays donneurs s’est élevée à 0.32 %, contre 0.30 % en 2015.

Cependant, six pays dont notamment l’Allemagne, le Danemark, la Luxembourg, la Norvège, le Royaume-Uni et la Suède ont atteint ou dépassé l’objectif fixé par les Nations Unies d’allouer 0,7 % de leur revenu national brut à l’aide publique au développement.

A noter, par ailleurs, que les chiffres de l’aide publique au développement nette totale englobent les apports des 29 pays membres du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE, versés par les canaux bilatéraux (97,9 milliards $) et par l’intermédiaire d’organismes multilatéraux ou de banques régionales de développement (47,8 milliards $).

Borgia Kobri

Please publish modules in offcanvas position.