Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


UEMOA

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo annonce son retour au cours de ce mois de décembre 2020 (Avocat)

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo annonce son retour au cours de ce mois de décembre 2020 (Avocat)

(Niamey et les 2 jours) - Neuf ans après son transfèrement à la Cour pénale internationale (CPI), l’ex-président Laurent Gbagbo devrait bientôt revoir la Côte d’Ivoire. En possession de ses passeports, il a chargé son parti d’entamer les négociations avec les autorités pour son retour au cours de ce mois, selon son avocate.

L’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo (photo), envisage de rentrer en Côte d’Ivoire au cours de ce mois de décembre 2020, après avoir reçu deux passeports, l’un ordinaire et l’autre diplomatique, a annoncé son avocate Maître Habiba Touré, à travers un communiqué publié ce vendredi.

« Le Président Laurent Gbagbo a reçu ce jour deux passeports, un ordinaire et un diplomatique des mains de Madame l’ambassadeur Nogozene Bakayoko, chef de Cabinet du ministre des Affaires étrangères, et de Monsieur Abou Dosso, ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire en Belgique », fait savoir le communiqué.

Précisant toutefois que « comme il [Laurent Gbagbo, Ndlr] l’a affirmé, lors de sa dernière interview du 29 octobre dernier sur TV5 Monde, il n’a pas à négocier ce qui revient de droit à un citoyen. Néanmoins, il salue l’acte que viennent de poser les autorités ivoiriennes qui, selon lui, va dans le sens de l’apaisement ».

« Ayant maintenant son passeport, il envisage de rentrer en Côte d’Ivoire, au cours du mois de décembre 2020, et a désigné à cet effet, le ministre Assoa Adou, Secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI), pour approcher les autorités compétentes afin d’organiser son retour dans la quiétude, conformément à son statut d’ancien président de la République », poursuit la note.

Un engagement politique toujours présent

Fidèle à sa ligne d’homme politique engagé, Laurent Gbagbo semble par ailleurs déjà annoncer les couleurs dans la perspective de son retour au pays. Il appelle, en effet, clairement à la libération de tous les prisonniers, aussi bien ceux de la crise électorale de 2020 que celle de 2010-2011.

« A la lumière des récents événements qui ont endeuillé la Côte d’Ivoire, l’obtention de son passeport est un épiphénomène. […] Le Président Laurent Gbagbo s’incline devant la mémoire de tous les morts de la crise pré et post-électorale de 2020 », indique le communiqué.

« Il demande de nouveau la libération de tous les responsables politiques et de la société civile, injustement incarcérés à la suite de la volonté de Monsieur Alassane Ouattara de briguer un 3ème mandat. L’arrestation récente de ces personnes ne devrait pas nous faire oublier que depuis plusieurs années, des députés, des militaires et des civils croupissent encore dans les geôles ivoiriennes », déclare Maître Habiba Touré.

Et d’ajouter qu’on « ne peut pas emprisonner des leaders politiques parce que ceux-ci ont fait valoir leur droit de dire non à un 3ème mandat inconstitutionnel. […] Ce n’est pas respecter le droit que de les arrêter et/ou les emprisonner, à cause d’une déclaration d’intention »

Borgia Kobri

Lire aussi:

29/10/2020 - Côte d’Ivoire : à la veille du scrutin présidentiel, Laurent Gbagbo invite les acteurs politiques à la négociation


Please publish modules in offcanvas position.