UEMOA

Burkina Faso : des réformes profondes du secteur en vue pour l’obtention des 832 millions $ du Compact II du MCC

Burkina Faso : des réformes profondes du secteur en vue pour l’obtention des 832 millions $ du Compact II du MCC

(Niamey et les 2 jours) - Dans le cadre de son second compact avec le Millénium Challenge Account, le Burkina Faso s’apprête à une réforme en profondeur de son secteur électrique en général. Ces changements toucheront, entre autres, la Société nationale d’électricité (Sonabel).

Cette dernière devra revoir son système de comptabilité et permettre aux institutions étatiques en charge du contrôle et de la lutte contre la corruption d’exercer leurs prérogatives à son égard. Ses comptes devront être séparés selon les principales activités de la compagnie que sont : la production, le transport et la distribution électrique principalement. La compagnie devra également prendre des dispositions pour se passer de la subvention de l’État qui à terme sera suspendue pour une meilleure concurrence avec le secteur privé.

Le MCC attend également de la Sonabel, la mise en place d’unités de stockage d’électricité à fort débit respectant les normes internationales afin de pouvoir intégrer d’autres sources d’énergie comme le solaire dans son réseau électrique.

Il est également prévu que le secteur électrique soit ouvert aux acteurs privés, notamment sur le segment de la production électrique.

Le deuxième compact en préparation porte sur l’obtention d’un financement de 832 millions $ pour soutenir les projets de renforcement de l’efficacité dans le domaine de l’électricité (PREDEL), d’accroissement de l’offre d’électricité moins coûteuse (PADOEL) et de réseaux et accès à l’électricité (PRAEL).

Gwladys Johnson Akinocho

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.