UEMOA

En levant 2,2 milliards $, le Sénégal obtient le taux d’intérêt le plus bas pratiqué sur une obligation souveraine de 30 ans en Afrique

En levant 2,2 milliards $, le Sénégal obtient le taux d’intérêt le plus bas pratiqué sur une obligation souveraine de 30 ans en Afrique

(Niamey et les 2 jours) - A travers un communiqué rendu public, le mardi 6 mars, par son ministère de l’économie, des finances et du plan, le Sénégal a annoncé avoir levé un montant équivalant à 2,2 milliards $ à l’issue de l’émission d’obligations souveraines sur les marchés financiers internationaux (eurobond).

Cette levée a été réalisée au moyen de deux tranches inaugurales : l’une d’un (1) milliard d’euros pour une maturité de 10 ans à un taux de 4,75% et l’autre d’un (1) milliard de dollars pour une maturité de 30 ans à un taux de 6,75%.

« L’émission a été très largement souscrite grâce aux bonnes appréciations de la situation et des perspectives macroéconomiques du Sénégal. Les souscriptions ont atteint 10,312 milliards $ avec près de 300 offres pour chaque tranche.», précise le communiqué du ministère des finances.

Selon les autorités sénégalaises, les ressources issues de cette émission vont servir à financer les projets d’infrastructures du Plan Sénégal Emergent (PSE), notamment ceux inscrits dans le budget 2018. Mais aussi le rachat de certains crédits, notamment l’eurobond de 2011 (qui avait permis de mobiliser 500 millions $ au taux nominal de 8,75 %), dans le cadre de la stratégie de gestion de la dette.

A noter que cet eurobond constitue la cinquième émission d’obligations souveraines sur les marchés financiers internationaux réalisée par le pays après celles de 2009, 2011, 2014 et 2017.

Par ailleurs, le Sénégal devient le troisième pays d’Afrique subsaharienne, après l’Afrique du sud et la Côte d’Ivoire, à émettre des obligations souveraines libellées en euros et en dollars. Toutefois, l’élément le plus important à relever à l’issue de cet eurobond est le taux pratiqué sur la deuxième tranche de l’opération. En effet, avec 6,75%, le Sénégal obtient le taux d’intérêt le plus pratiqué sur une obligation souveraine de 30 ans en Afrique. Un véritable record qui dénote d’une forte confiance des investisseurs dans certains fondamentaux et perspectives économiques du pays.

Un « exploit » que les autorités sénégalaises attribuent, quant à elles, aux performances économiques du pays. « Cet engouement sur les titres du Sénégal dénote une grande confiance du marché financier international en la politique mise en œuvre par le Président de la République, au regard des performances économiques du Sénégal, notamment la consolidation de la croissance, la baisse du déficit et la maîtrise de l’endettement (risque de surendettement faible) », peut-on lire dans le communiqué.

Borgia Kobri

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.