UEMOA

Burkina Faso : Semafo suspend ses opérations à Boungou après une attaque qui a fait 37 morts et 60 blessés

Burkina Faso : Semafo suspend ses opérations à Boungou après une attaque qui a fait 37 morts et 60 blessés

(Niamey et les 2 jours) - Un convoi de la compagnie minière Semafo transportant des employés locaux, des sous-traitants et fournisseurs, a été attaqué mercredi sur la route reliant Fada au site minier de Boungou, faisant 37 morts et 60 blessés. La société a annoncé la suspension de ses opérations aurifères à Boungou.

« Nous sommes dévastés par cette attaque sans précédent. Nos plus sincères condoléances vont aux familles et aux collègues des victimes […]. Compte tenu de l’ampleur de l’attaque, il faudra un certain temps pour y faire face et nous ferons tout notre possible pour soutenir toutes les personnes touchées », a déclaré le PDG Benoit Desormeaux.

Selon les détails relayés par la presse internationale, le convoi de Semafo sous escorte militaire comprenait cinq autocars. Le véhicule militaire aurait heurté un engin explosif, et le reste du convoi aurait été la cible de coups de feu de la part « d’individus armés non identifiés ». D’après des sources de Reuters, le bilan pourrait être plus lourd, car le type de convoi attaqué transporte habituellement 250 travailleurs et des dizaines de personnes sont toujours portées disparues. L’attaque n’a pas encore été revendiquée et le gouvernement a décrété jeudi un deuil national de 3 jours.

Cet attentat, un des plus meurtriers en Afrique de l’Ouest depuis plusieurs années, interpelle quant à l’activité terroriste dans la région et sur son impact sur l’économie. Les compagnies australiennes, regroupées sous l’AAMEG, avaient déjà dénoncé la situation en juillet dernier, envisageant des approches plus sécurisées pour leurs opérations minières. Pour le Canadien Semafo, la psychose générée par cette nouvelle attaque pourrait avoir un impact plus grand que la baisse du cours de ses actions observée sur la bourse de Toronto jeudi. Rappelons que la mine Boungou est un de ses principaux actifs, le Burkina Faso pesant lourd dans son portefeuille de production.

Louis-Nino Kansoun

Lire aussi :

22/07/2019 - Les mineurs australiens s’inquiètent de l’activité terroriste en Afrique de l’Ouest

20/08/2018 - Burkina Faso : SEMAFO met en place de nouvelles mesures de sécurité après deux attaques meurtrières

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.