UEMOA

Mali : la corruption est le principal mal qui gangrène la magistrature, selon un expert de l’ONU

Mali : la corruption est le principal mal qui gangrène la magistrature, selon un expert de l’ONU

(Niamey et les 2 jours) - Pour une magistrature indépendante au service d’une justice crédible, il faut à tout prix éradiquer la corruption. C’est ce que soutient Alioune Tine (photo), l’expert indépendant de l’ONU chargé des droits de l’Homme au Mali.

Le fonctionnaire international, qui s’exprimait sur la Radio Sud Fm, a notamment estimé qu’ « il faut qu’on lutte contre cette gangrène qui est un véritable cancer qui peut tuer les Etats, la société et les institutions. Ca demande la mobilisation des gens ».

Et de conclure que ce combat est « l’affaire de tous ».

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.