UEMOA

Burkina Faso : West African Resources franchit une nouvelle étape clé à Sanbrado

Burkina Faso : West African Resources franchit une nouvelle étape clé à Sanbrado

(Niamey et les 2 jours) - La société listée sur ASX West African Resources a annoncé mardi qu’elle a conclu avec la firme d’ingénierie australienne Lycopodium, une lettre d’intention conditionnelle pour lui confier les travaux d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPCM) de l’usine de traitement de son projet aurifère Sanbrado, au Burkina Faso.

Si la signature du contrat EPCM est prévue pour fin 2018, après que les deux parties s’entendent sur les termes de l’accord, West African Resources a indiqué que la première production d'or est toujours prévue pour le second semestre 2020.

«L'attribution du contrat EPCM, la commande de l'ensemble de l'usine et l'embauche d'une équipe de construction clé maintiennent West African Resources sur la bonne voie pour couler de l'or à Sanbrado au second semestre de 2020.», a déclaré Richard Hyde, le DG de la compagnie.

Il a indiqué que les forages intercalaires se poursuivent, ce qui devrait prolonger la durée de vie actuelle de la mine souterraine de plus de cinq ans. Les études d'optimisation qui seront terminées d'ici le premier trimestre de 2019 comprendront des mises à jour des ressources et des réserves, ainsi que l'augmentation prévue du débit des usines de traitement, ce qui entraînera une augmentation des estimations de production annuelle d'or.

Selon l’étude de faisabilité publiée en juin dernier, le projet Sanbrado, d'une valeur de 185 millions de dollars, devrait produire en moyenne 211 000 oz/an d'or au cours de ses cinq premières années d'exploitation.

Lire aussi :

22/06/2018 - Burkina Faso : le projet Sanbrado peut produire annuellement plus de 200 000 onces d’or d’ici 2020

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.