UEMOA

Burkina Faso : des ingénieurs ont conçu un outil permettant aux agriculteurs de signaler les insectes ravageurs

Burkina Faso : des ingénieurs ont conçu un outil permettant aux agriculteurs de signaler les insectes ravageurs

(Niamey et les 2 jours) - Des ingénieurs ont conçu « Agri Alerte » un boîtier permettant de signaler les insectes ravageurs sur les productions des agriculteurs. Les acteurs du secteur agricole appellent à vulgariser cette technologie pour accroître la production alimentaire.

Les ravageurs de cultures représentent un défi grandissant pour la production alimentaire en Afrique. Selon le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), les insectes ravageurs sont une menace pour la sécurité alimentaire de plus de 300 millions de personnes sur le continent. Pour lutter contre ce problème, des ingénieurs ont conçu un boîtier capable de signaler une attaque dans les plantations.

Le boîtier baptisé « Agri Alerte » permet aux agriculteurs de communiquer avec des agents techniques pour signaler des cas d’attaques de chenilles, de criquets pèlerins, ou encore d’oiseaux migrateurs. Il a pour particularité de fonctionner à l’énergie solaire, ceci dans le but de signaler un problème à n’importe quel moment, indépendamment de l’électricité.

Cette technologie qui fonctionne avec l’imagerie permet aux agriculteurs, analphabètes pour la majorité, de pouvoir utiliser l’appareil. Lorsque le problème est identifié, l’appareil envoie automatiquement un message d’alerte à un agent technique. Le dispositif a déjà été présenté à l'Institut national de l'environnement et de recherches agricoles du Burkina Faso (INERA).

Les spécialistes et les acteurs agricoles appellent à vulgariser cette technologie afin de lutter contre les ravageurs, et ainsi contribuer à améliorer les rendements.

Aïsha Moyouzame


Please publish modules in offcanvas position.