UEMOA

Au Togo, un entrepreneur conçoit des machines à extraire et à décortiquer les graines de courge

Au Togo, un entrepreneur conçoit des machines à extraire et à décortiquer les graines de courge

(Niamey et les 2 jours) - Guema M’Bantana a inventé une machine à extraire et décortiquer les graines de courge. L'idée lui est née de la volonté de faciliter ce processus généralement harassant. Les producteurs qui ont adopté sa machine se félicitent du gain de temps.

Au Togo, les machines agricoles de l’entrepreneur Guema M’Bantana facilitent le travail des producteurs. Parmi ses inventions, un extracteur et une décortiqueuse de graines de courge, communément appelées pistaches en Afrique francophone. Son entreprise, Guema Concept, est basée dans la région centrale du Togo.

L’idée de créer une entreprise spécialisée dans la conception de machines agricoles est venue du constat que le travail de décorticage des graines de courge était pénible. En 2013, Guema M’Bantana se lance et obtient peu après une aide financière du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO), une structure agricole soutenue par la Banque mondiale et qui a pour objectif d’améliorer la production des agriculteurs.

L’extracteur de graines de courge a une capacité de broyage de 7 à 10 m3 par heure, et la décortiqueuse peut traiter 250 à 300 kilogrammes de graines par heure. La tâche effectuée autrefois de manière artisanale prenait jusqu’à un mois aux producteurs, entre la décomposition de la pulpe, le séchage des graines et le décorticage à la main.

illus

« Je cultivais une superficie de 10 ha avant d’apprendre qu’il existe une machine de décorticage. Cela m’a poussé à étendre ma superficie cultivable. Auparavant on pouvait mettre jusqu’à un mois pour décortiquer manuellement les courges, mais avec cette machine, en 2 jours on a déjà fini », a confié Agno Ognakitan, producteur de courges, sur le site du Coraf.

La technologie développée par Guema M’Bantana contribue à moderniser la filière courge et à augmenter les revenus des producteurs locaux. En 2019, son entreprise a enregistré un chiffre d’affaires annuel de 120 millions FCFA, soit plus de 205 000 dollars.

Aïsha Moyouzame


Please publish modules in offcanvas position.