UEMOA

La Côte d’Ivoire met en place un système électronique de collecte des taxes municipales

La Côte d’Ivoire met en place un système électronique de collecte des taxes municipales

(Niamey et les 2 jours) - Un système électronique de recouvrement des taxes municipales dénommé « Net Collect-Services » a été présenté hier lundi, à l’occasion d’un atelier, aux agents comptables publics auprès des collectivités territoriales de Côte d’Ivoire. Un atelier qui vise à sensibiliser et à préparer les comptables auprès des collectivités territoriales au déploiement du « Net Collect-Services » dans leur circonscription.

Ce système, selon le directeur général de BMI international consulting Côte d’Ivoire, et concepteur de ce projet, Sékongo Clotcho, est « une solution efficace à la réduction efficiente de la déperdition, à l’optimisation des ressources des collectivités territoriales et à une meilleure gouvernance dans l’économie des communes ».

Poursuivant, Sékongo Clotcho explique aussi que ce système électronique a pour but de faciliter le recensement et l’identification de tous les contribuables de la collectivité territoriale.

Il importe, par ailleurs, d’indiquer que la direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique est pleinement investie dans l’encadrement et la bonne marche de ce projet de recouvrement des recettes des collectivités territoriales.

Notons que le projet de système électronique de recouvrement des taxes municipales, initié par la direction générale de la décentralisation et du développement local de Côte d’Ivoire, est actuellement en phase d’expérimentation dans huit communes du pays.

Rappelons que, selon les données de la direction générale des impôts (DGI), les impôts collectés au niveau des collectivités territoriales sont passés de 107 milliards FCFA (environ 186 millions $) en 2012 à 186,600 milliards FCFA (environ 325 millions $) en 2017, soit un taux de progression de 81%.

Toutefois, en dépit de l’autonomie financière reconnue aux collectivités territoriales, notamment aux districts et communes, celles-ci restent fortement dépendantes des subventions de l’Etat pour le financement de leur budget, souligne la direction générale du Trésor public de Côte d’Ivoire.

En effet, la part des ressources propres dans les prévisions budgétaires, sur ces quatre dernières années, s’élevait en moyenne à 12%.

Au 31 décembre 2017, le niveau de recouvrement des recettes propres des communes était de 47,18%.

Flore Kacou

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.