UEMOA

Mali : 50 djihadistes tués dans une opération antiterroriste menée par l'armée française

Mali : 50 djihadistes tués dans une opération antiterroriste menée par l'armée française

(Niamey et les 2 jours) - En visite à Bamako, la ministre française des Armées a révélé qu’une cinquante de djihadistes ont péri dans une opération antiterroriste menée récemment par la force Barkhane dans la zone dite « des trois frontières » dans le Sahel.

Une cinquantaine de djihadistes ont été tuées le vendredi 30 octobre 2020 au cours d’une opération antiterroriste menée par l’armée française dans la zone dite « des trois frontières » où se rencontrent, sans délimitation physique, les territoires du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

« Le 30 octobre au Mali, la force Barkhane a conduit une opération qui a permis de neutraliser plus de 50 djihadistes, confisquant également des armes et du matériel », a déclaré le lundi 2 novembre, la ministre française des Armées, Florence Parly (photo), à l'issue d'une rencontre avec les autorités maliennes dans le cadre d'un voyage au Niger et au Mali.

« Cette action d'opportunité porte un coup significatif à un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, une Katiba [l'équivalent d'un bataillon, Ndlr] d'Ansarul Islam opérant dans la région de Boulikessi, près de la frontière avec le Burkina Faso », a-t-elle ajouté.

Selon la ministre, des drones de l’armée française ont repéré une importante colonne de djihadistes à moto. « Ces motos se sont ensuite groupées et dissimulées sous les arbres [] Barkhane a immédiatement déclenché l'opération et a lancé une frappe », a-t-elle précisé.

Cette opération s’est soldée, outre les djihadistes tués, par la saisie d’une cinquantaine d'armes et une trentaine de motos détruites.

Borgia Kobri


Please publish modules in offcanvas position.