UEMOA

Le Burkina Faso lève la suspension des lotissements

Le Burkina Faso lève la suspension des lotissements

(Niamey et les 2 jours) - Le ministre burkinabè de l’habitat et de l’urbanisme Maurice Bonanet (photo), a annoncé la levée de la suspension des lotissements au Burkina Faso, le 30 mars 2018.

Cette décision fait suite à une séance de travail entre les membres du gouvernement et la commission interministérielle chargée de l’apurement du foncier urbain qui a déposé son rapport à la fin du mois de mars 2018, après plus d’un an de travaux.

Selon Maurice Bonanet, ce sont au total 115 000 requêtes qui sont concernées par cette décision qui couvre la période de 1995 à 2015. Il a par ailleurs indiqué que des mesures sont en train d’être prises par son département pour éviter que le pays « ne connaisse les problèmes [qu’il avait] connus par le passé ».

Ces mesures concernent notamment l’informatisation du fichier central sur le foncier. « Même dans les zones non loties, certains ont 4 voire 5 parcelles. Nous allons clarifier toutes ces questions et sur cette base, nous aurons un fichier assaini et aurons la possibilité d’attribuer les parcelles par ordre de priorité. D’abord à ceux qui y résident et après aux non-résidents qui ont fait une demande ou construit de petites bicoques... Tout ce processus sera encadré et placé sous la veille de la société civile.», a-t-il assuré.

Plusieurs organisations de la société civile avaient annoncé la tenue d’une marche le 5 avril, pour appeler le gouvernement à se pencher sur les problèmes fonciers.

En plus de la levée de la suspension des lotissements, le gouvernement examinera la possibilité d’une réduction de la taille des parcelles, « à cause de la densité de la population [et afin de] satisfaire le maximum de demandeurs », a précisé M. Bonanet.

En 2016, l’Assemblée nationale du Burkina Faso avait diligenté une enquête parlementaire pour recenser les problèmes liés au foncier sur la période allant de 1995 à 2015.

Ses conclusions avaient alors été transmises au gouvernement qui a mis en place une commission interministérielle présidée par le premier ministre Paul Kaba Thiéba, et destinée à y apporter des solutions.

Cabinet Specialise Enquete

Banner 2

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.