UEMOA

Le groupe Perenti veut quitter le nord du Burkina suite aux problèmes de sécurité

Le groupe Perenti veut quitter le nord du Burkina suite aux problèmes de sécurité

(Niamey et les 2 jours) - Perenti, prestataire de services miniers coté à la bourse ASX, envisage de résilier ses contrats au nord du Burkina Faso, après qu’une attaque d’un convoi de Semafo a coûté la vie à 19 de ses employés. La compagnie a indiqué lundi, que sa filiale African Mining Services (AMS) a émis un avis de « force majeure » sur le projet Boungou qui pourrait conduire à l’abandon des opérations, comme ce sera bientôt le cas pour le projet Bissa (également situé au nord du pays et appartenant à Nordgold).

« Nous avons décidé de prendre des mesures pour mettre fin aux opérations dans les zones à haut risque du Burkina Faso, compte tenu de la situation sécuritaire actuelle. Nous croyons qu’il est nécessaire d’agir rapidement et de façon décisive à la suite de l’attaque qui a eu lieu récemment », a déclaré le DG Mark Norwell.

La société a indiqué qu’AMS travaillera avec Nordgold (et avec Semafo en cas de résiliation du contrat Boungou) pour leur donner la possibilité d’acheter ou de louer les biens immobiliers, installations et équipements déployés dans le cadre de ces projets. La valeur des propriétés sur les deux sites s’élève à environ 58 millions US$.

Si Perenti résilie ses contrats de fourniture de services miniers au nord du Burkina Faso, elle a bien l’intention de continuer au centre, où elle est présente sur trois projets (Sanbrado, Siou et Yaramoko).

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.