UEMOA

Sénégal : la société civile plaide pour une vulgarisation du rapport sur la réforme foncière

Sénégal : la société civile plaide pour une vulgarisation du rapport sur la réforme foncière

(Niamey et les 2 jours) - Dans le souci de faciliter la réforme foncière en cours au Sénégal, le responsable des programmes du Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement (Congad), Mbaye Niang (photo), prône une approche participative et inclusive. Il a, à cet effet, invité le gouvernement à vulgariser le rapport déposé par la Commission nationale de réforme foncière.

« L’Etat a terminé la réforme foncière parce que la commission a produit un document de politique foncière, avec une approche participative. Le document a été remis au président de la République. La Commission nationale de réforme foncière vient d’être dissoute par le président de la République, mais malheureusement le document de politique foncière n’a pas fait l’objet de partage à la base. Je viens de consultations dans la région de Matam et les acteurs ont demandé l’appropriation de ce document par la base. Elles ont participé au processus d’élaboration mais malheureusement, elles ne se sont pas approprié le document. Même si le document est entre les mains du président de la République, il serait bien qu’il soit sociabilisé à la base.», a notamment plaidé le responsable, selon des propos rapportés par le site d’information Le Quotidien.

Une approche participative d’autant plus judicieuse que le foncier représente un enjeu économique non négligeable pour ce pays d’Afrique de l’ouest. « La terre est un capital important en milieu rural, surtout pour les paysans. C’est un bien économique. Le foncier est un enjeu important au plan social et économique », rappelle M. Niang.

Please publish modules in offcanvas position.