UEMOA

Mali : après plusieurs reports, l’autorité intérimaire de la région de Kidal est désormais installée

Mali : après plusieurs reports, l’autorité intérimaire de la région de Kidal est désormais installée

(Niamey et les 2 jours) - C’est le signe d’un retour progressif de l’autorité de l’Etat malien sur les territoires occupés par les ex-rebelles de l’Azawad. Bamako a procédé, hier, à l’installation de l’autorité intérimaire de la région de Kidal, en application des accords de paix de juin 2015.

Plusieurs personnalités maliennes dont le ministre malien de l’Administration territoriale, Mohamed Ag Erlaf, ainsi que des diplomates et représentants de la CEDEAO et de la Minusma ont participé à cette cérémonie simple placée sous la surveillance des forces de Barkhane.

« La tâche qui m’est confiée n’est pas simple et j’ai besoin du soutien de tous pour réussir », a confié le colonel Hassan Ag Fagaga (photo), nouveau président de l'Assemblée régionale de Kidal.

En application des accords de juin 2015, cet ex-déserteur de l’armée malienne et membre de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) aura pour mission notamment de préparer l’élection de l’Assemblée régionale dotée de pouvoirs administratifs et politiques importants.

Le gouvernement malien a conscience de la complexité d’un tel mandat, dans l’incertitude sécuritaire et politique de la région : il n’a pas encore hissé de drapeau malien au siège de la nouvelle Assemblée régionale.

Bamako voudrait installer les dirigeants provisoires des quatre autres régions administratives du Nord du pays, au cours de cette semaine. Il s’agit de Gao, de Ménaka, de Tombouctou et de Taoudéni.

Claude Biao

Please publish modules in offcanvas position.