Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
Social

Niger : Le phénomène grandissant de mendicité préoccupe le gouvernement

Niger : Le phénomène grandissant de mendicité préoccupe le gouvernement

(Niamey et les 2 jours) - L’aggravation du phénomène de mendicité a été abordée lors du conseil des ministres de ce 23 juillet. L’accent a été mis selon le communiqué, sur les réseaux « entretenus par des individus malveillants, qui entraînent des ressortissants nigériens, essentiellement des femmes et des enfants vers les pays voisins ».

Pour mettre fin à cette pratique illégale qui, selon le relevé du conseil des ministres s’apparente à une forme de trafic illégal de migrants, « les ministres concernés ont reçu des instructions fermes pour identifier les auteurs et les complices de cette activité malsaine et avilissante afin de leur infliger les sanctions les plus sévères prévues par la loi ».

Notons que l’Islam qui constitue la religion dominante au Niger autorise la mendicité dans trois cas : pour collecter une somme afin de mettre fin à une querelle, en cas de catastrophe naturelle qui aurait détruit tous les biens de l’individu, et enfin en cas d’extrême pauvreté dont peuvent témoigner trois personnes de bonne foi dans l’entourage du mendiant.

Pour limiter le nombre de mendiants à Niamey, l’ancien gouvernement avait mis en vigueur le 1er mai 2019, une loi qui interdisait la mendicité dans la capitale sauf aux abords des lieux de cultes et de centre sociaux.

Ces dernières années, des réseaux de mendicité se sont développés et des ressortissants nigériens se sont déplacés vers les pays voisins à cette fin. Récemment, la Côte d’Ivoire a rapatrié plusieurs centaines de mendiants vers le Niger, après le Bénin en 2017.

Mawulolo Ahlijah


Please publish modules in offcanvas position.