Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Sécurité

Niger : près de 40 civils massacrés dans la région de Tillabéry 

Niger : près de 40 civils massacrés dans la région de Tillabéry 

(Niamey et les 2 jours) - Selon un bilan provisoire communiqué par les sources locales, au moins 40 personnes ont été massacrées ce 15 mars dans la région de Tillabéry à l’ouest du Niger. Il s’agissait de civils, pour la plupart des commerçants qui revenaient du marché de Banibangou, localité située entre Chinégodar et Darey Darey (Nord-Ouest).   

Les sources locales précisent qu’une fois les convois attaqués, les commerçants ont été séparés selon leur appartenance ethnique et que ce sont les membres d’une ethnie en particulier qui ont été massacrés. En effet, dans cette région frontalière du Burkina Faso et du Mali (zone dite des trois frontières), les activités du groupe État islamique depuis 2015 ont exacerbé les tensions intercommunautaires. Chaque ethnie accusant l’autre de fournir des recrues au groupe terroriste. Ainsi, en début d’année, plusieurs dizaines de civils ont été massacrés dans une attaque contre les villages de Tomabangou et Zaroumdareye en pleine période électorale.

Cette attaque intervient alors que la force française Barkhane a récemment annoncé avoir, grâce à l’opération Bourrasque, considérablement diminué les capacités de nuisances des terroristes et autres groupes armés. Dans le même temps, suite aux décisions prises lors du dernier sommet du G5-Sahel, 1 200 soldats tchadiens seront bientôt déployés dans la zone.

Depuis 2017, plusieurs départements de la région de Tillabéry, mais aussi de Diffa et de Tahoua sont sous état d’urgence. Pour mieux combattre cette insécurité devenue chronique, le gouvernement a annoncé un doublement de l’effectif des forces armées nigériennes dans les 5 ans à venir.

Mawulolo Ahlijah

Lire aussi:

Le Niger, salué dans la lutte contre l’État Islamique au Grand Sahara



Please publish modules in offcanvas position.