Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Sécurité

Niger-Élections : Facebook déjoue des tentatives d’influences françaises et russes

Niger-Élections : Facebook déjoue des tentatives d’influences françaises et russes

(Niamey et les 2 jours) - Le géant des réseaux sociaux, Facebook a annoncé ce 15 décembre avoir démantelé trois réseaux d’influences ciblant des pays africains. Ces groupes dont deux seraient originaires de Russie et un de France auraient cherché à agir sur les débats publics africains, en faveur de tiers ou d’intérêts de leurs pays d’origine.

Dans les détails, le géant américain révèle que le réseau d’origine française opère avec 84 comptes, 6 pages et 9 groupes sur Facebook, et de 14 comptes Instagram. Leur activité, qui a débuté en France, visait principalement la République centrafricaine et le Mali ; mais aussi, dans une moindre mesure le Niger, le Burkina Faso, l’Algérie, la Côte d’Ivoire et le Tchad. Ces faux comptes ont servi à publier et commenter des contenus en français et en arabe. Les thèmes traités concernaient principalement l’actualité sur la politique française en Afrique francophone, la situation sécuritaire dans les différents pays précités, mais également des soupçons d’interférence de la Russie dans les élections en République centrafricaine (RCA). « Bien que les personnes derrière cette activité aient tenté de dissimuler leur identité et leur coordination, notre enquête a trouvé des liens avec des individus associés à l’armée française », indique Facebook.

La seconde section (de pirate informatique) d’origine russe comptait 63 comptes, 29 pages et 7 groupes sur Facebook, en plus d’un compte sur Instagram. Il s’est principalement concentré sur la République centrafricaine (RCA), et dans une moindre mesure sur Madagascar, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Mozambique, l’Afrique du Sud et la diaspora centrafricaine en France.

Également d’origine russe, la troisième cellule comptait 211 comptes, 126 pages et 16 groupes sur Facebook, en plus de 17 comptes Instagram. Cette dernière s’est concentrée principalement sur la Libye, le Soudan et la Syrie. Ce réseau a dépensé en tout 186 000 dollars en termes de publicités sur Facebook.

Rappelons que le 27 décembre prochain les Nigériens et les Centrafricains se rendront aux urnes pour élire leurs prochains députés.

Mawulolo Ahlijah


Please publish modules in offcanvas position.