Inscription à notre newsletter

Chaque jour l'actualité de l'économie et de l'investissement au Niger


Site en maintenance
Sécurité

Migration clandestine : Entre 500 et 600 migrants refoulés d’Algérie chaque semaine vers le Niger

Migration clandestine : Entre 500 et 600 migrants refoulés d’Algérie chaque semaine vers le Niger

(Niamey et les 2 jours) - Dans un rapport rendu public ce 31 mai, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a annoncé qu’entre 500 et 600 migrants sont refoulés chaque semaine de l’Algérie vers le territoire nigérien. Ces opérations ont généralement lieu entre 2 h et 3 h du matin à 15 km de la localité Assamaka en plein cœur du Sahara au point dit Zéro.

Le rapport qui précise que le seul tort de ces migrants est de ne pas pouvoir accéder aux innombrables tentatives de rackets auxquelles ils sont confrontés, suggère que les modalités de mise en œuvre des accords qui lient le Niger et l’Algérie en matière de migration soient clarifiées.

Le rapport a également mis l’accent sur « des incidents dans les camps de transit de migrants et des camps de demandeurs d’asile ayant donné lieu à des arrestations, des procédures judiciaires et des condamnations », en 2020. Des plaintes concernant des incidents dans les camps de transit de migrants et des camps de demandeurs d’asile sont également parvenues à la commission.

De par sa situation géographique, le Niger est un point de passage privilégié pour les candidats à l’immigration clandestine en direction de l’Europe. Malgré les dispositions prises par le gouvernement pour régler la question migratoire, l’immensité du territoire et la multiplication des réseaux de passeurs font croire que ce trafic n’est pas près de s’estomper.

Mawulolo Ahlijah

Lire aussi :

Une vidéo datant de 10 ans provoque des actes de violences sur les Nigériens à Abidjan

Migration : le Premier ministre tire la sonnette d’alarme


Please publish modules in offcanvas position.